Gestion - Créer votre Blog - Prochain Blog

Blogconforme - est un blog sur des différents thèmes vous partageant expériences et bons conseils

Recherche
Liste de diffusions
Statistiques
Visiteurs 69211
Billets 254
Photos en galerie 0
Commentaires 0
Membres 1
   

A propos de l'allergie aux pollens

vendredi 03 mai 2013 à 12h04:20 GMT -4.00

Les symptômes de l'allergie aux pollens

La rhinite allergique, appelée également pollinose mais connue plus communément sous le nom de " rhume des foins " apparaît surtout avec le retour des beaux jours. Elle se manifeste le plus souvent par un nez qui coule ou qui est bouché, ou des éternuements à n'en pas finir. Parfois, d'autres symptômes tels que la conjonctivite (des yeux qui larmoient, qui sont rouges et irrités ou qui grattent), et les démangeaisons au niveau du nez, ainsi que du palais.

Vous avez tous ces symptômes ? Consultez sans attendre votre médecin traitant car une rhinite allergique non traitée peut se compliquer en asthme. Pour info, sachez en effet que 10 à 30% des personnes allergiques deviennent aussi asthmatiques. Il faut donc rester vigilant face à la toux, aux sifflements lors de la respiration ainsi qu'aux essoufflements respiratoires.

Quand ?

A noter qu'il existe trois grandes familles végétales à pollens allergisants, à savoir les arbres, les graminées, et les herbacées. Les types de pollens provoquant des allergies varient notamment en fonction de ces variétés de végétaux, mais également des régions, ainsi que des conditions climatiques. Ainsi, de février à avril, ce sont les pollens des arbres, notamment ceux des cyprès, des bouleaux, ou encore des frênes qui sont les plus nombreux dans l'atmosphère. De mai à juillet, place à ceux des graminées (prairies, jardins,...) et d'août à octobre, les herbacées telles que l'ambroisie et l'armoise. Il faut savoir qu'il existe même certains pollens qui restent dans l'atmosphère toute l'année, au détriment des plus sensibles.

Comment traiter la rhinite allergique ?

Les personnes sensibles peuvent soulager leurs narines par le biais de médicaments disponibles, fort heureusement, sans ordonnance en pharmacie. Ce sont notamment les antihistaminiques qui agissent efficacement sur l'écoulement et les démangeaisons au niveau du nez. Les corticoïdes locaux peuvent également être préconisés par les médecins, pour le nez ou les yeux. Ils ne peuvent cependant pas être utilisés sur une durée trop longue pour ne pas fragiliser la muqueuse nasale. Des produits naturels sont également proposés, comme les spray à base de calendula, plante aux vertus calmantes et décongestionnantes

Pour guérir l'allergie, la désensibilisation peut également être effectuée. Cette dernière peut notamment se faire à domicile, il suffit de déposer quelques gouttes de l'allergène sous la langue tous les matins, à jeun. Plus on avance dans le traitement, plus les prises s'espacent.

Le remboursement de la rhinite allergique

Les frais des soins de la rhinite allergique sont en partie remboursés par la Sécurité sociale. Afin de bénéficier d'une couverture santé sécurisante, il est donc plus qu'indispensable de souscrire une complémentaire santé. Cette dernière complète les remboursements santé de l'Assurance maladie, et rembourse donc en partie le ticket modérateur, les dépassements d'honoraires (ceux de l'allergologue par exemple), ainsi que les frais de soins hors-nomenclature.

Pour mettre la main sur une bonne complémentaire santé, une mutuelle par exemple, il ne faut pas hésiter à recourir à l'aide des outils d'aide à la décision que sont le devis et le comparatif de complémentaire santé en ligne.



0 Commentaire [Lire] [Écrire] [Partager]


Partager ce billet :

[Lien] [Forum] [HTML] :

Écrire un commentaire
CAPTCHA Image   Reload Image
Entrer le Code*:

 Gestion du Blog Conçu par : DynamiqueGestion